Technologies émergentes : l'évolution du Smart Assistant

separator

Où que nous regardions, nous constatons un buzz constant autour des nouvelles technologies, comme l’Intelligence Artificielle, le Machine Learning ou la Cognitive Intelligence. Ces tendances émergentes devraient révolutionner les Achats : d’après Supply Management, “le Cognitive Procurement stimulera la fonction Achats et la poussera en avant ” et les early adopters y gagneront un avantage compétitif certain. Les experts de l’industrie s’intéressent particulièrement à comment ces nouvelles technologies peuvent améliorer la souplesse de la fonction Achats. D’après Chris Sawchuk, Global Procurement Consultative Practice Leader chez The Hackett Group, 74% des professionnels des Achats pensent que la flexibilité est fondamentale mais seuls 36% affirment savoir comment l’améliorer.

Quelles technologies feront la différence et lesquelles votre organisation pourra commencer à utiliser en 2019 ? Celle qui permettra un retour sur investissement rapide sera probablement les Smart Assistants. Les Smart Assistants permettent aux équipes Achats de s’adapter à une gestion plus proactive, parlent et comprennent un langage plus commun et fournissent des réponses aux questions posées fréquemment, le tout avec une plus grande facilité d’utilisation pour les utilisateurs finaux. La forme la plus commune de Smart Assistant est un chatbot intégrant de l’Intelligence Artificielle. Les chatbots, contraction de “chat robot”, sont des programmes informatiques qui imitent les conversations inter-personnelles en utilisant l’Intelligence Artificielle. Ils peuvent transformer la manière dont vous interagissez sur Internet, que cela soit sous la forme de tâches autonomes ou une quasi-conversation. Imaginez Siri (Apple), Cortana (Microsoft), ou Alexa (Amazon) mais développées spécialement pour vous assister dans les tâches Achats.

Il est important de comprendre ce que les Smart Assistants peuvent et ne peuvent pas faire. Pour cela, nous devons nous pencher sur les différences entre l’intelligence et la cognition. L’intelligence est la capacité d’apprendre, de comprendre et de gérer des situations de manière efficace en appliquant un raisonnement. Autrement dit, l’intelligence est la capacité à mettre en pratique des connaissances et comprendre comment gérer des situations tout en raisonnant de manière abstraite. La cognition est quant à elle le processus psychologique d’acquisition des connaissances, de compréhension par l’expérience, les idées, les sens, et l’utilisation de ces expériences pour prendre des décisions. Nous parlons de Cognitive Procurement et non pas d’Intelligence Artificielle totale car un chatbot ne pense pas par lui-même mais il peut apprendre de chacune des interactions pour développer des réponses plus adaptées. Les chatbots sont suffisamment intelligents pour comprendre ce qui est dit et répondre grâce à des connaissances significatives et des informations programmées avec précision.

Comment les Smart Assistants peuvent-ils donc aider les équipes Achats ? Un Smart Assistant pourrait examiner le comportement passé d’un utilisateur et ainsi anticiper ses requêtes futures. Par exemple, si un utilisateur télécharge régulièrement tous les fichiers reliés à un contrat lorsqu’il est exécuté, le Smart Assistant apprendra cette habitude et commencera à le faire en arrière-plan sans qu’on le lui demande. Lorsque cette tâche sera terminée, le Smart Assistant signalera simplement, “Bonjour ! j’ai téléchargé tous les nouveaux fichiers de ce contrat pour vous.”

Les Smart Assistants permettent aussi de réduire les déchets et les redondances. Un assistant peut par exemple répondre aux requêtes redondantes d’un utilisateur, reconnaître que le travail a déjà été effectué et pointer les résultats ou les rapports suivant leur niveau de permission. Cela permet à tout le monde de gagner du temps et de l’argent, permet un effort mieux coordonné et accroît la valeur en se rapprochant d’une plateforme conversationnelle. Les équipes Achats peuvent mettre leur énergie dans les négociations avec les fournisseurs, optimiser leurs réseaux d’approvisionnement et discuter avec leurs utilisateurs plutôt que de générer des rapports et gérer des tâches manuelles, ce qui leur permet d’étudier plus d’informations rapidement et de découvrir plus d’opportunités.

Ce n’est que le début de ce que les Smart Assistants peuvent faire et au fur et à mesure que les chercheurs continuent à développer cette technologie nous verrons de plus en plus de cas d’application pour les Achats. Personne ne sait où l’innovation des Achats se dirige mais nous pouvons déjà affirmer que l’évolution des Smart Assistants jouera un rôle significatif.

Pour en savoir plus sur le développement du Cognitive Procurement, téléchargez notre livre blanc.

Please follow and like us:
RSS
Google+
Google+
https://www.jaggaer.com/fr/technologies-emergentes-l-evolution-du-smart-assistant/
LinkedIn
Vimeo