Les Directions Achats ont-elles besoin d’un chef d’orchestre ?

separator

Je constate une tendance dans les organisations achats avec lesquelles je travaille : la mise en place d’un poste d’adjoint au Directeur des Achats. Pourtant celles-ci sont toutes assez différentes que ce soit en nombre de personnes, en montant d’achats gérés et officiant dans des secteurs différents. Pourquoi ont-elles donc diagnostiqué ce besoin commun ?

Pour schématiser, ces organisations sont généralement dotées d’un Directeur Achats et de managers (eux-mêmes en charge d’une équipe d’acheteurs ou d’approvisionneurs) ou directement d’opérationnels.

Le Directeur Achats s’occupe, entre autres, de promouvoir la fonction, participer aux comités de Direction, réaliser le suivi avec les différentes divisions / business unit et d’intervenir sur les sujets « brûlants » (rupture d’approvisionnement, grosse défaillance fournisseur, etc.)

Les opérationnels, quand à eux, sont dans le quotidien. Les acheteurs travaillent notamment sur les initiatives de leurs familles comme les appels d’offres, le traitement des demandes ponctuelles, la gestion des contrats et du panel fournisseur. Les approvisionneurs réalisent, par exemple, les demandes d’offres, les passages de commandes et leur suivi.

Je constate cependant qu’un écart s’est parfois creusé entre ces niveaux hiérarchiques et le manque d’un interlocuteur se fait ressentir sur le suivi global et la coordination générale du quotidien.
Ce véritable chef d’orchestre se charge de consolider et de donner une vision globale tout en ayant une bonne connaissance du détail (souvent le nerf de la guerre !). Il est surtout très présent au quotidien. Il suit l’avancement des dossiers et des initiatives, peut prioriser et articuler les services (achats, appro., méthode et qualité) pour assurer une symphonie !

Véritable bras droit, il suit les équipes avec recul, donne le bon niveau d’information et prépare les dossiers qui sont soumis à décision.

Les résultats sont probants auprès de ceux qui ont mis en place ce poste. Un Directeur Achats me confiait qu’il ne pourrait plus s’en passer.

Le risque reste tout de même de créer trop d’intermédiaires, peut être que cette fonction peut être temporaire sur quelques mois ? C’est d’ailleurs souvent le cas lors de nos projets de transformation que nous menons où nous tenons ce rôle avant de le transférer.

Est-ce que cela ferait sens dans votre organisation ?

Please follow and like us:
RSS
Google+
Google+
https://www.jaggaer.com/fr/les-directions-achats-ont-elles-besoin-d-un-chef-d-orchestre/
LinkedIn
Vimeo