Du diagnostic au déploiement : les clés d’une réussite

separator

Cette semaine nous avons présenté les conclusions du dernier diagnostic à l’un de nos clients.

Des gains importants ont été identifiés mais comme nous le constatons de plus en plus souvent, le client se focalise plus sur l’organisation de ses équipes après implémentation des recommandations que sur la phase de déploiement en elle-même.

L’impact organisationnel des initiatives achats identifiés est important mais doit être mesuré à deux niveaux : la phase de déploiement et le fonctionnement courant des équipes.

• La phase de déploiement nécessitera une charge de travail importante et complémentaire au « business as usual » tandis que le fonctionnement courant nécessitera un remaniement des équipes pour s’adapter aux recommandations identifiées issues des initiatives.

• Dans ce contexte, comment aider le client à se concentrer un minimum sur la phase déploiement ?

• Le premier élément est la prise en compte de l’impact des gains sur le P&L de l’année en cours. Présenter les actions à court termes et les « quick wins » qui peuvent s’en dégager ont souvent un effet positif sur la phase de déploiement et oblige du coup le client à effectuer une première priorisation de ses actions.

• Le second élément est la constitution d’une gouvernance globale et des équipes projet pour chaque initiative identifiée. Le client se projette ainsi en mode projet et s’oblige à identifier les jalons clés, les risques et à travailler sur une coordination globale et transverse.

• Le troisième élément est l’identification de la charge de travail par projet et une consolidation globale afin d’avoir une vision précise sur la faisabilité du déploiement pour les équipes pressenties et d’identifier le cas échéant les besoins en accompagnement extérieur. Cela permet d’éviter la démotivation et la surcharge des équipes avant même le démarrage du déploiement mais également de profiter d’expertise non disponible en interne.

Le dernier élément est l’identification d’un ou plusieurs projets « pilote », idéalement entrepris au cours de la phase de diagnostic, permettant de démontrer des résultats probants pour motiver les équipes et rassurer son sponsor.

La réussite du passage d’un diagnostic à un déploiement passe donc par deux éléments clés, démontrer auprès de la direction que des gains significatifs sont accessibles rapidement et motiver les équipes sur l’utilité et la faisabilité des projets.

Et vous ? Avez-vous réfléchis au déploiement ou vous êtes vous concentré sur l’organisation de vos équipes ?

En tout état de cause, JAGGAER peut vous accompagner sur l’ensemble de ces phases.

Please follow and like us:
RSS
Google+
Google+
https://www.jaggaer.com/fr/du-diagnostic-au-deploiement-les-cles-d-une-reussite/
LinkedIn
Vimeo