« Chez nous, ce n’est pas pareil »

separator

Quel(le) consultant(e) n’a pas entendu cela ?

Pas seulement les consultants d’ailleurs, je me souviens d’une Directrice d’usine qui avait appelé cela le « C.N.C.N.P.P. » car c’était la réponse formulée régulièrement par son équipe lorsqu’elle partageait ses expériences.

Pour ma part, je l’entends régulièrement dans mes projets, notamment lors des discussions préliminaires. Certaines contradictions apparaissent alors.

Nos interlocuteurs nous demandent, d’une part, des benchmarks (prix, processus, organisation etc.) sur les autres sociétés de leur secteur ou en dehors et, d’autre part, nos expériences et méthodologies employées chez d’autres clients dans des projets aux objectifs similaires.

Lors du déroulé de notre présentation, les mêmes nous disent que cela ne s’appliquerait pas, que les résultats ne seraient pas les mêmes, qu’il faut regarder dans le détail et que chez eux « ce n’est pas pareil ».

Tout ceci n’est ni faux ni vrai, le sujet est plus de l’usage de ces « benchmarks » et de ces expériences.

Les premiers donnent des points de comparaison, une sorte de balise permettant de se re-questionner et mettre en avant les zones à explorer.

Pour les expériences et méthodologies, il s’agit de les adapter mais même si chaque entreprise a, de part sa taille, son secteur et son historique, ses propres spécificités ; nous retrouvons souvent des problématiques communes liées au fait qu’elles sont composées d’Hommes.

Là est peut être une explication et cette expression ne serait-elle pas le reflet d’une crainte ?

Please follow and like us:
RSS
Google+
Google+
https://www.jaggaer.com/fr/chez-nous-ce-n-est-pas-pareil/
LinkedIn
Vimeo