Industrie Pharmaceutique : Comment adapter les réseaux de distribution

separator

Les entreprises pharmaceutiques ont des Supply Chain complexes qui ne sont souvent pas optimisées à leur plein potentiel. Les matériaux utilisés par cette industrie doivent être étroitement surveillés tout au long de la chaîne, ce qui pose un ensemble de défis uniques. De la source des matériaux à la distribution, le réseau d’achats doit être soigneusement rationalisé pour produire les meilleurs résultats possibles.

Pour en savoir plus sur les achats de produits pharmaceutiques, inscrivez-vous à notre prochain webinaire.

En outre, les analyses du secteur, comme les rapports d’IMS Health, montrent un changement dans la répartition du portefeuille des entreprises. Pour beaucoup, l’augmentation des génériques sur le marché a créé une stratégie à court terme définie par des volumes élevés, des produits à faible coût et de faibles marges. En revanche, les stratégies à long terme visant à passer à des médicaments de plus grande valeur sont définies par des volumes plus faibles, des produits à coûts élevés et des marges plus élevées.

Le Journal of Translational Medicine indique que la taille du portefeuille des grandes entreprises pharmaceutiques est également en expansion, les principales entreprises détenant 150 à 200 médicaments en développement en 2016. Drug Discovery Today met également l’accent sur l’évolution des marchés sur lesquels ces entreprises distribuent leurs produits. De 2005 à 2015, la plupart des entreprises ont élargi leur portefeuille, au moins 25 % de leur chiffre d’affaires total provenant de la région Asie-Pacifique et des marchés émergents. En conséquence, les entreprises pharmaceutiques envoient plus de marchandises à plus d’endroits. La façon dont les entreprises décident de s’adapter à ces changements aura indéniablement un impact considérable sur leur Supply chain et leurs réseaux de distribution. Comment une entreprise pharmaceutique doit-elle donc aborder les Supply chains et de distribution ?

Cartographie et optimisation

Avant de rechercher de nouveaux fournisseurs ou de nouveaux supports de distribution, les entreprises pharmaceutiques doivent effectuer une analyse complète pour comprendre comment leur distribution mondiale est cartographiée et de quel type d’optimisation potentielle nous parlons en réalité. Les analyses permettent généralement de découvrir différentes opportunités dans les centres de distribution régionaux (RDC) et au niveau local. Cela introduit différentes approches et méthodologies possibles, chacune dépendant de la réglementation locale.

À partir de là, l’équipe peut produire une première estimation des économies potentielles. Toutefois, ce type de projet présente des avantages qui vont au-delà des seules économies financières.

Une mise en œuvre pilote servira de test réel une fois que l’analyse de rentabilité sera finalisée. En effet, le pilote est l’occasion de vérifier la faisabilité du projet et de garantir que les normes et les règles de distribution seront respectées.

Appel d’offres, contrat et risqué

Une fois les itinéraires d’achats et de distribution cartographiés, les clients peuvent commencer le processus d’achats pour creuser plus profondément et comprendre ce que chaque prestataire logistique tiers peut offrir. Les équipes de sourcing peuvent lancer un appel d’offres complet pour sélectionner un fournisseur. Le processus d’appel d’offres doit viser à trouver un fournisseur qui puisse agir en tant que partenaire, en aidant à concevoir une stratégie complète qui tienne compte de tous les flux de travail. Cela ne se limite pas au mouvement physique des marchandises, mais aussi aux besoins numériques et informatiques, de l’usine au client final.

Ensuite, les équipes doivent examiner de près le processus de gestion de la qualité, en s’assurant qu’il couvre l’ensemble du flux de distribution. Elles doivent tenir compte des procédures, des processus et des rôles et responsabilités de chaque partie. Les gestionnaires de contrats doivent veiller à ce que des règles claires soient définies, notamment en ce qui concerne la réception des produits, le rappel des lots, la gestion de la quarantaine et la logistique inverse. Cela permet de protéger l’entreprise et de fournir des directives claires en cas de problèmes ultérieurs. L’étape suivante consiste à concevoir une cadence pour l’évaluation continue des risques. Cela comprend l’analyse des risques, le suivi, les plans d’action correctifs et la communication si nécessaire.

L’équipe du projet va ensuite dresser une carte des flux actuels et des flux cibles possibles avec le fournisseur de services 3PL. Ce processus aide l’équipe à définir les modifications à apporter aux systèmes informatiques, à élaborer des messages EDI, à identifier les messages manuels à conserver et à modifier, et à s’assurer que toutes les parties partagent et comprennent les spécifications et l’objectif de chaque message.

Sûreté, sécurité et conformité

Pour s’assurer que la sécurité des produits est garantie, il faut envisager des conditions d’entreposage qui devraient au minimum inclure des audits réguliers des locaux, un contrôle strict de la température et des obligations en matière d’équipement. L’équipe du projet devrait également étudier des outils de suivi pour garantir la traçabilité des produits à tout moment.

D’autres facteurs, comme la sérialisation, doivent également être pris en compte. Aux États-Unis, la loi sur la sécurité de la Supply Chain des médicaments (DSCSA) a été mise à jour en 2017 pour exiger la conformité avec les directives d’étiquetage de la FDA. En Europe, la directive sur les médicaments falsifiés exige que tous les médicaments aient un étiquetage approprié et un emballage inviolable.

Les équipes doivent également tenir compte des facteurs humains. Analyser les qualifications du personnel et la formation continue du personnel en mettant l’accent sur les exigences de sûreté et de sécurité. Pour la sécurité et le contrôle, JAGGAER suggère des audits réguliers des locaux du fournisseur et l’élaboration d’un plan de surveillance pour contrôler et vérifier en permanence chaque étape critique du processus de distribution.

Un véritable partenariat donnera une vue d’ensemble des scénarios de mise en œuvre possibles, en tenant compte des analyses « make or buy », des impacts de l’externalisation, des exigences de mise en œuvre des centres de distribution régionaux telles que le dédouanement, l’aperçu fiscal, les éventuels documents obligatoires requis par le pays… et surtout du meilleur fournisseur possible avec lequel travailler.

Il reste beaucoup à faire pour aider les entreprises pharmaceutiques à remodeler leur Supply Chain en fonction de l’environnement changeant de l’industrie. JAGGAER est là pour les aider.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les marchés publics dans l’espace pharmaceutique, inscrivez-vous à notre webinaire du 8 juillet. Inscrivez vous !

 

Please follow and like us:
RSS
Google+
Google+
https://www.jaggaer.com/fr/adapter_reseaux_distribution_entreprises_pharmaceutiques/
LinkedIn
Vimeo